À la une…

Tant qu’il le faudra prochaines echéances de la mobilisation jeudi 27 fevrier, mardi 6 mars, mercredi 11 mars

Cher(e)s Camarades,

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué intersyndical national concernant la mobilisation contre la réforme des retraites...

Je vous communique les prochaines échéances :

Jeudi 27 février à 11 heures : rassemblement à l’appel de FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF et le Syndicat des Avocats de France à la Cité Judiciaire (Place de l’Etoile) pour s’opposer à la répression contre les militants syndicaux... Compte tenu de mon absence, c’est Nicolas MONTEILLE qui représentera l’UD FO...

Vendredi 6 mars à 15h30 : rassemblement - conférence de presse devant les bureaux du MEDEF (rue Louis Rosier à La Pardieu dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes et pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes... Un tract spécifique dénonçant les conséquences de la

réforme des retraites pour les femmes sera disponible le 3 mars !

Vraisemblablement les organisations syndicales du Puy de Dôme FO, CGT, FSU, Solidaires et UNEF organiseront une contre-conférence sur les retraites le mercredi 11 mars à 18 heures... Des précisions vous seront apportées rapidement...

Le gouvernement se débat dans des contradictions gigantesques... Sa réforme est massivement rejetée et ne tient plus qu’à un fil ! On ne lâche rien...

Bon courage et amitiés fraternelles...

Fred.

Derniers articles

  • La colère sociale gronde depuis deux ans. manifestation et action du samedi 11 janvier 2020 Lire la suite…

    Cher(e)s Camarades,

    Vous trouverez en pièce jointe le tract pour la manifestation de demain samedi 11 février à 16h30. Rendez-vous au Carrefour de l’Europe à Chamalières (au niveau de l’ancien conseil régional - angle avenue de Royat et avenue de Fontmaure).

    Je vous invite à participer le plus massivement possible et démontrer que la mobilisation ne faiblit pas.

    Vous trouverez également le communiqué national intersyndical FO, CGT, FSU, Solidaires, CFE-CGC UNEF, UNL..

    Je vous indique que dans notre département la grève se maintient fortement dans le secteur des transports (SNCF en particulier...)... Elle est repartie dans l’Éducation Nationale (la Préfète a d’ailleurs reconnu à l’occasion de la délégation à la fin de la manifestation d’aujourd’hui que la mobilisation était très forte dans l’Enseignement)... Dans l’administration, la grève est reconduite depuis hier à la cité administrative (DIRECCTE, DRJSCS,...)... A l’AIA, la grève a été également reconduite... Des AG sont prévues pour lundi dans les organismes sociaux... Sur le bassin d’Issoire ; le secteur de l’Enseignement, de la métallurgie (Issoire Aviation, Constellium), des territoriaux, du Centre Hospitalier sont fortement mobilisés (manifestation de 500 personnes hier soir à Issoire) et opération de tractage prévue pour demain matin...

    Au niveau national, il faut signaler la grève dans les raffineries et sur les ports... N’oublions pas la grève des avocats et la mobilisation des professions libérales qui prouve le rejet total du projet de Macron...

    Pour faire céder Macron, il faut que la grève s’étende, en particulier dans le secteur privé : agro-alimentaire, commerce, services, BTP, pharmacie, transports routiers... Partout il faut organiser le plus rapidement des réunions ou des AG... Donner des informations aux salariés : aucun d’entre eux ne doit s’imaginer qu’un seul pourra être sauvé de la catastrophe sociale que représente ce projet et encore ses enfants... et discuter de l’organisation de la grève et de l’occupation des locaux avec piquets de grève !

    De nouvelles actions sont prévues dès lundi et même avant...

    Ainsi nos camarades d’Issoire (métallos, enseignants, territoriaux, hospitaliers...) ont décidé d’organiser demain matin (samedi 11 janvier) à partir de 7h45 une opération de tractage (tract FO pour le privé) devant le Centre commercial Carrefour d’Issoire : rendez-vous pour tous ceux qui le peuvent à 7h45 au rond point du petit mas (ou rond point de l’Europe), sortie 12 de l’autoroute A 75.

    De même, nos camarades de l’AIA nous indique qu’une opération de tractage FO et CGT, en soutien en particulier au personnel de la crèche Michelin en grève depuis 10 jours, a été décidé en concertation avec les grévistes en place sur le rond-point à la sortie de l’autoroute Cébazat sur la zone Michelin lundi 13 janvier à partir de 7 heures...

    Enfin des opérations de tractage sont ern gestation sur tout le département pour lundi matin... Je ne manquerai pas de vous communiquer les informations...

    A demain... Amitiés fraternelles...

    Fred.

  • Pour bloquer le TRAIN de la réforme des retraites Rassemblement et manifestation - 10 janvier 2020 - Parvis de la Gare SNCF Lire la suite…

    Cher(e)s Camarades,

    Comme annoncé dans le tract intersyndical envoyé il y a quelques jours et lors des prises de parole ce midi à la fin de la manifestation, l’intersyndicale FO, CGT, FSU, Solidaires et UNEF appelle vendredi 10 janvier 2020 à une rassemblement à 11h30 sur le parvis de la Gare SNCF (avenue de l’Union Soviétique). Ce rassemblement sera suivi d’une manifestation en direction de la Préfecture.

    L’objectif est de maintenir la mobilisation pour obtenir le retrait du projet MACRON de régime unique par points.

    Vous trouverez en pièce jointe le tract intersyndical adapté à la date de demain !

    Pour information, nous étions entre 15 et 20 000 dans les rues de Clermont-Fd... Ce soir, à Issoire, plus de 350 personnes ont à nouveau manifesté...

    On ne lâche rien... On réunit des AG, des réunions d’information dans toutes les entreprises et tous les services où nous intervenons !

    A demain... Amitiés fraternelles...

    Fred.

  • Les annonces d’Edouard Philippe La confédération FO a pris connaissance des annonces du Premier ministre ce matin Lire la suite…

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Autant elle entend faire connaître et porter ses revendications sur les sujets à l’ordre du jour des réunions consacrées à l’emploi des séniors, à la pénibilité, au minimum de pension, au financement des retraites, autant elle réaffirme que ces questions ne justifient en rien la remise en cause et la suppression du système de retraites actuel pour aller vers un régime unique par points.

    Tout au long des échanges et de ladite concertation depuis 2017 sur le sujet des retraites, FO a mis en avant la nécessité d’apporter des réponses sur ces questions (entrée dans l’emploi des jeunes, CDD et précarité, temps partiel subi, bas salaires, handicap, …). FO avait d’ailleurs déposé formellement ses revendications sur ces sujets comme sur d’autres le 16 octobre, auprès du Haut-Commissaire, puis du Premier Ministre le 25 novembre. Ces revendications sont publiques et peuvent être consultées sur le site Internet de FO.

    Sur la pénibilité, FO revendique le réexamen des critères et notamment l’intégration des charges lourdes et de l’expositions aux produits chimiques, sans exclure non plus celui des risques psychosociaux. Elle n’entend en aucun cas cautionner à travers cette question, la remise en cause des dispositions existantes dans le secteur public (carrières ou services actifs ou régimes spéciaux).

    Sur la question du financement et de l’équilibre du système de retraite, FO réaffirme que la première condition de l’équilibre des retraites par répartition est celle du droit, pour toutes et tous, à un emploi à temps plein, pérenne, de l’entrée dans la vie active à l’âge légal de la retraite. FO entend à ce titre que soient également soumises à évaluation, conditions, contrôles et sanctions les dépenses publiques d’aides aux entreprises (crédits d’impôts et allégements de cotisations). FO revendique également que soit examinée la négociation de la possibilité d’une augmentation des cotisations telle que suggérée par le Conseil d’orientation des retraites. FO rappelle parallèlement que les régimes complémentaires, dont en premier lieu l’Agirc-Arrco géré par la négociation collective, sont non seulement équilibrés mais disposent de réserves conséquentes.

    FO réaffirme aussi son opposition à la mise en œuvre d’un âge pivot, viager ou temporaire.FO ne sera pas dupe d’un affichage de discussions destiné à justifier le projet de régime unique par points.

    Aussi, FO appelle solennellement le gouvernement à arrêter le processus législatif et réaffirme son opposition résolue au régime unique par points.

    FO constate qu’il a fallu le déclenchement de la grève à compter du 5 décembre et la mobilisation continue et massive à plusieurs reprises pour que le gouvernement concède la nécessité d’aborder ces sujets.

    Déterminée à défendre ses revendications, FO renouvelle son appel au renforcement et à l’élargissement de la grève, des mobilisations qui l’accompagnent, notamment les manifestations le 9 janvier.

    Contact :

    Yves VEYRIER

    Secrétaire général

    Secrétariat général

     : yveyrier@force-ouvriere.fr

    ’ 01.40.52.86.01

    Corinne KEFES

    Secrétariat de Cyrille LAMA

    Secrétaire confédéral Secteur de la Presse et de la Communication

    ’ 01.40.52.84.60 / 06.45.59.25.73

    141, avenue du Maine 75014 Paris

    www.force-ouvriere.fr

L'édito

Yves Veyrier : « 49.3 ou pas ? »

À l'heure où cet édito est rédigé, la question était posée, avec une petite idée de la réponse à venir !

- Éditoriaux de FO / , , ,
Lire la suite…